Introduction
Si vous êtes victime d’une panne sèche d’essence, ne retenez que ce qui est primordial : la sécurité. Par sécurité, on entend la vôtre, celle de vos passagers, mais aussi celle des autres utilisateurs de la route. Voici quelques conseils qui vous seront utiles si cela devait vous arriver.
Conseils en cas de panne d'essence

Comment éviter la panne d’essence : 

Sur toutes les voitures, il existe un voyant lumineux qui vous indique que vous êtes sur la réserve. Lorsque ce dernier s’allume, cela signifie qu’il vous reste entre 50 à 100 km à rouler avant la panne. La distance qu’il vous reste à parcourir diffère d’un véhicule à l’autre. Prenez bien connaissance de ce chiffre afin de vous éviter de mauvaises surprises. Cette marge permet de vous laisser suffisamment de temps pour trouver une pompe à essence afin d’effectuer votre plein.

  • Attention Ă  ne pas rouler trop frĂ©quemment sur la rĂ©serve, le moteur pourrait subir des dommages consĂ©quents : en tournant Ă  vide, les pompes et les injecteurs sont impactĂ©s, et cela pourrait vous coĂ»ter cher.
  • Afin d’atteindre ou tout du moins se rapprocher au maximum de la prochaine station essence, il est recommandĂ© d’adopter une conduite Ă©conome, appelĂ©e Ă©galement l’éco conduite. Elle consiste Ă  adopter une vitesse constante, et de passer les rapports de vitesse de manière anticipĂ©e.  

Si vous continuez à rouler plus que de raison après que ce voyant se soit allumé, le moteur du véhicule va commencer à faire des à-coups. A ce moment-là, la panne est proche. Puis, ces à-coups vont s’amplifier, la voiture va se mettre à tousser et ralentir, jusqu’à ce qu’elle s’arrête et que le moteur s’éteigne. Et là, c’est le drame ! 

 

Comment agir lorsque le moteur se coupe : 

Il va y avoir deux cas de figures : un cas sur une route classique, et l’autre sur l’autoroute. 

 

La procédure à suivre en cas de panne sur route : 

Dès lors que vous sentez le véhicule ralentir fortement, il faut allumer vos feux de détresse (plus communément appelés les warnings). L’objectif de cette démarche est d’alerter les autres usagers de la route que vous ralentissez contre votre gré, et que vous allez potentiellement vous arrêter.

Essayez du mieux que vous pouvez de placer le plus rapidement possible votre véhicule dans un endroit sûr. Vêtissez-vous de votre gilet jaune, qui doit se trouver à portée de main du conducteur, et sortez du véhicule du côté droit (côté passager), pour ne pas vous mettre en danger. Si vous avez des passagers, il faut idéalement qu’ils aient eux aussi un gilet, et qu’ils suivent la même procédure que le conducteur.  

Ensuite, allez placer un triangle de pré-signalisation 30m avant l’endroit où le véhicule se trouve, afin d’avertir les autres usagers de la route que vous êtes à l’arrêt sur la route. Enfin placez tous les passagers à l’abri. 

Plusieurs options sont ensuite possibles : 

Vous êtes en possession d’un bidon VIDE dans votre voiture. Il est interdit, en France, d’avoir un bidon d’essence plein, afin d’éviter tous risques d’explosions ou d’inflammations. Allez à la station essence la plus proche afin de remplir ce bidon, puis de le déverser dans le réservoir de votre véhicule

Le cas échéant, il vous faut appeler l’assistance de votre assurance. Dans votre contrat d’assurance, il est fort probable que vous bénéficiez d’une assurance dépannage. Prenez donc bien connaissance des termes de votre contrat afin d’éviter les mauvaises surprises. Le numéro de votre assureur est indiqué sur la petite vignette verte sur votre pare-brise.

Attention ! Vous n’êtes pas forcément éligible à une intervention de la dépanneuse, tout dépend des clauses de votre contrat. De plus, il existe des contrats d’assistance avec des franchises kilométriques. Votre assurance auto contactera elle-même un dépanneur, avec lequel elle est en partenariat, pour qu’il intervienne sur le lieu de votre panne. 

  • Évitez de contacter vous-mĂŞme un dĂ©panneur, les frais ne vous seront sĂ»rement pas remboursĂ©s. 
  • Vous pouvez Ă©galement contacter le constructeur de votre voiture qui propose un service assistance pour leur marque. 

 

La procédure à suivre en cas de panne sur l’autoroute : 

Avoir une panne sur l’autoroute est beaucoup plus problématique, et surtout dangereux. Il vous faut agir avec prudence. 

La procédure à suivre est la même que ci-dessus. Allumez les warnings, rabattez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence, mettez votre gilet jaune, rabattez vos rétroviseurs, munissez-vous de votre triangle de pré-signalisation puis sortez par le côté droit du véhicule. 

Cette fois-ci, il faut que vous et vos passagers passiez de l’autre côté de la glissière de sécurité. En effet, il est interdit de circuler sur la bande d’arrêt d’urgence. Remontez sur environ 50m avant l’endroit où se trouve votre véhicule, et placez votre triangle à proximité de la glissière de sécurité, de façon à ne pas pénétrer sur la bande d’arrêt d’urgence. Si la mise en place de ce triangle peut vous mettre en danger, elle n’est pas obligatoire sur autoroute.  

Marchez jusqu’à la borne d’appel d’urgence orange, pour appeler les secours. Il y en a une tous les 2 kilomètres. Vous pouvez également le faire avec votre téléphone en composant le 112, mais cette borne permettra de vous faire géolocaliser plus facilement par les secours. 

Ne jamais traverser l’autoroute, ni tenter de réparer sa panne seul, sur la bande d’arrêt d’urgence. 

Voilà, vous savez tout sur que faire en cas de panne de carburant. Ce n’est pas une partie de plaisir, alors évitez de rouler sur la réserve ! 
 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Vérifiez-vous le niveau d'huile moteur régulièrement ?

Oui, pour les longs trajets

Oui, tous les mois

Non, je n'y pense jamais