Introduction
Afin d’éviter la pagaille lors des grands flux de circulation vers les stations de ski en cas de chutes de neige, un décret permettrait aux préfets de rendre les pneus hiver obligatoires dans leur département. Explications.
Pneu hiver obligatoires ?

Bloqués des heures en voiture, un cauchemar !

Les amateurs de ski ont parfois de très mauvais souvenirs de leurs trajets vers les Alpes à Noël ou durant les vacances d’hiver. Bloqués dans les vallées qui mènent aux stations, les vacanciers mettent parfois de nombreuses heures pour rallier leur lieu de vacances depuis leur domicile. Un temps de trajet excessivement long, qui s’explique par des routes surchargées et, parfois, de fortes chutes de neige, qui viennent doubler, voire tripler, les temps de parcours dans les vallées alpines.

La raison : des automobilistes mal ou non équipés qui, la plupart du temps, gênent l’évolution des véhicules de la DDE chargés de déblayer les routes. Des services de l’Etat eux-mêmes en sous-effectif puisque, selon les spécialistes régionaux, lors d’abondantes chutes de neige, il faudrait qu’un chasse-neige passe toutes les cinq minutes pour que la route reste noire. 

L’équipement adéquat améliore grandement la sécurité

Chez certains de nos voisins européens (Allemagne, Suisse, Autriche…), il est obligatoire de rouler avec des pneus hiver durant les périodes de froid. A défaut d’équipement, l’assureur peut ne pas vous couvrir en cas d’accident. Parmi les bénéfices apportés par un équipement adéquat, l’aspect sécuritaire est évidemment primordial.

En-dessous d’une température de 7°C, le pneu hiver apporte un surcroît d’adhérence, tant en latéral (tenue de route), qu’en freinage et motricité. Sur la neige, il se révèle d’une efficacité redoutable, y compris pour une voiture deux roues motrices (traction ou propulsion). Différents tests ont ainsi démontré qu’un véhicule doté de pneu été ne parvenait pas à effectuer un démarrage en côte sur une route enneigée, alors qu’il gravissait aisément la pente une fois chaussé de gommes adéquates.

La loi existe mais le décret n’est pas encore voté

La Loi Montagne 2 stipule donc que les Préfets pourraient appliquer un décret rendant obligatoires les équipements spéciaux pour circuler dans leur département. Bien que la liste de ces équipements ne soit pas encore définie (pneus hiver, chaînes à neige, chaussette à neige, pneus clous…), il est fort probable que les pneus hiver y figurent en bonne position, pour d’évidentes raisons d’efficacité.

Cette mesure ne suffira cependant pas à décongestionner les vallées durant les vacances hivernales. Mais, en limitant l’accès des stations de ski aux seuls véhicules convenablement équipés, elle devrait permettre de grandement fluidifier le trafic. Au-delà du seul confort, la sécurité aussi s’en trouverait renforcée, ce dont les sociétés d’assurance devraient se réjouir. 

Une application régionale

Contraindre Bretons et Vendéens à s’équiper de pneus hiver dans leur propre département relevant de l’hérésie, les députés favorables à cette loi prônent davantage une application locale. Pourraient ainsi être concernés les départements de montagne (Alpes, Pyrénées, Jura, Vosges et Auvergne), mais aussi quelques zones où les hivers rudes rendent les déplacements difficiles en cas de chute de neige.

Il appartiendra aux Préfets d’appliquer, ou non, le décret. Enfin, l’obligation de rouler avec des équipements spéciaux s’étendrait sur une période de quatre mois environ, de fin novembre à fin mars. 


 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais