Introduction
Les SUV modernes ne seraient pas aussi populaires sans le BMW X5. Une icône qui fête sa quatrième génération et que Vroum a essayé.
BMW X5

Un SUV à l’aise en tout-terrain !

Une fois n’est pas coutume, l’organisation allemande des essais internationaux nous propose de faire ce qu’un petit pourcent de propriétaires de X5 font : du tout-terrain ! Oui, vous avez bien lu. Nous allons rouler sur un chemin de terre, tester le contrôle de vitesse en descente, mettre à mal la suspension, les pneus et la transmission, au grand désespoir de ces urbains qui estiment que leur SUV n’est pas adéquat pour ce genre d’exercices.

Eh bien oui, il l’est. Muni du Pack Off Road optionnel (3 000 €) comprenant quatre programmes de conduite (neige, sable, graviers et cailloux), un blocage de différentiel mécanique, des protections du soubassement et de la suspension pneumatique (2 150 €) capable de faire varier la garde au sol de +/- 40 mm (de 175 mm pour charger les bagages ou rentrer dans un parking à 255 mm pour évoluer en tout-terrain), notre X5 se jouait de bien des obstacles du parcours.

Bien aidé par son gros 3.0 litres diesel de 265 ch et 620 Nm de couple associé à une boîte automatique à huit vitesses performante capable d’allier souplesse et rapidité d’exécution, ce gros X5 (4,92 m de long pour 2 m de large) nous a étonné.

Mais la route reste son terrain de prédilection

Sur route, moins de surprise à son volant, BMW maîtrisant parfaitement son sujet. Très confortable, peu sujet au roulis pour un tel mastodonte (2 185 kg), le nouveau venu de la gamme X devenue tentaculaire (sept modèles avec le nouveau X7 prévu pour le printemps 2019) est une super machine pour avaler les kilomètres.

Toutefois, il ne faut pas moins que le 3.0 diesel “de base” pour profiter de performances convenables. Les chronos ne font pas d’étincelles et chaque dépassement se fera avec le pied au plancher. Et à rythme soutenu, nous avons relevé 11,5 l/100 km sur un parcours mêlant ville, route et autoroute. Reposant sur la nouvelle plate-forme CLAR, ce X5 “4” propose une large habitabilité et un volume de coffre (650 litres) autorisant sans problème un usage familial. 

Un équipement de pointe

Hyper moderne, ce SUV peut recevoir des équipements à la pointe de la technologie comme la conduite semi-autonome, un nombre incalculable de caméras ou encore une connectivité très développée. Toutefois, nous avons trouvé que le système de maintien dans la voie avait tendance à ramener trop violement la voiture dans le droit chemin.

Notre préférence va à l’aide au parking automatique capable, non seulement, de gérer l’entrée et la sortie d’une place de stationnement, mais surtout d’effectuer de manière autonome une marche arrière sur 50 m en agissant sur la direction à une vitesse maximale de 9 km/h. Idéal quand on s’engouffre dans un passage étroit.

Comme une Série 7, la clé intelligente (300 €) permet de gérer, à distance, la climatisation ou de vérifier le niveau de carburant et l’autonomie. Les écrans sont paramétrables à l’envie, le processeur 7.0 est capable de vous informer sur l’état du trafic voire même de vous trouver les places de parking du lieu où vous voulez vous garer. Mieux, la mise à jour du système se fait désormais à distance. Inutile de se rendre chez son concessionnaire pour être “à la page”. 

Le prix du BMW X5 : à partir de 72 400 € (3.0d)

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais