Introduction
Vous devez passer votre vieille voiture au contrôle technique prochainement ? Si vous n’avez pas anticipé, vous allez vous confronter à la nouvelle version de cette épreuve obligatoire. Le contrôle technique a changé et la majorité des Français ont du mal à l’accepter.
Les Français défavorables au nouveau contrôle technique

Le nouveau contrôle technique est entré en vigueur le 20 mai 2018. Au programme, de nouveaux points de contrôle et une inspection plus sévère envers les véhicules les plus anciens et donc les plus pollueurs. Alors que les automobilistes sont vent debout contre la mise en place d’une vitesse à 80km/h sur certaines routes nationales, le contrôle technique nouvelle génération peine lui aussi à faire l’unanimité.

Une mesure bien connue... 

Selon un récent baromètre de l’assureur Allianz, 57% des Français connaissent la mesure. Ils savent notamment qu’avec cette nouvelle formule, une liste de défaillances “critiques” fait son apparition. Les véhicules présentant certains défauts auront interdiction de circuler dès le lendemain du contrôle jusqu’à réparation sous peine d’une amende de 135 euros.

Le but de cette mesure est bien évidemment d’inciter les automobilistes à entretenir plus assidûment leur véhicule et à limiter le nombre de voitures potentiellement dangereuses sur les routes. 

...mais mal accueillie

Malgré ses intentions louables envers la sécurité routière ce nouveau contrôle technique passe mal. Selon les résultats du baromètre Allianz, 35% des Français se disent “plutôt défavorables” tandis que 27% affirment être “très défavorables”. 6 Français sur 10 sont contre cette entrée en vigueur d’un contrôle technique plus sévère. 

En revanche le baromètre montre également que 63% des personnes interrogées sont favorables à l’interdiction de circulation des véhicules les plus polluants en agglomération.
 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais