Introduction
Pour que les trajets en voiture ne ressemblent pas à des montagnes russes, les amortisseurs jouent un rôle clef ! Ils garantissent notamment une bonne tenue de route, à condition d’être en bon état !
De bons amortisseurs pour une meilleure sécurité

Sans amortisseur, le moindre petit caillou sous les roues se ferait sentir ! En bon état, ils offrent plus de confort de conduite et de sécurité. Ils constituent les suspensions ! Constituées de ressorts, ces dernières maintiennent les roues au sol pour améliorer la tenue de route. Les amortisseurs atténuent quant à eux les rebonds causés par les ressorts.

Quel type d’amortisseurs ?

Il existe plusieurs sortes d’amortisseurs, mais tous partagent une même fonction : stabiliser les roues et limiter les vibrations dans l’habitacle ! Les plus fréquents sont les amortisseurs hydrauliques à huile. Ils sont constitués d’un piston qui comprime, plus ou moins rapidement selon l’intensité du choc, l’huile présente dans le tube de l’amortisseur. Les amortisseurs à gaz s’actionnent de la même façon, mais l’azote présent dans le mécanisme facilite les mouvements du piston. Ce système est donc plus efficace mais souvent plus coûteux.

Attention aux amortisseurs abîmés

Sollicités en permanence, les amortisseurs connaissent une dégradation progressive. Un amortisseur est activé en moyenne un million de fois tous les 20 000 km. Mais leur détérioration dépend aussi d’autres facteurs :

  • le style de conduite
  • l’état des chaussées, notamment les nids de poule et les routes déformées
  • les températures extrêmes
  • la poussière et la boue sur la route
  • la corrosion liée au sel et à l’eau

Lorsqu'ils sont en mauvais état, les amortisseurs accélèrent l’usure générale du véhicule et plus particulièrement celle des pneumatiques. Pour faire des économies et éviter les mauvaises surprises, ils doivent être contrôlés régulièrement. D’autant qu’ils sont aussi essentiels à la sécurité. En effet, lorsque les amortisseurs commencent à faiblir, les distances de freinage augmentent, la tenue de route est moins fiable et les risques d'aquaplaning se multiplient.

Les signes d’usure des amortisseurs

Bien cachés sous le capot, ils savent se faire oublier. Pourtant, derrière le volant, certains symptômes peuvent indiquer une dégradation des amortisseurs:

  • Des distances de freinage plus longues
  • Une mauvaise tenue de route dans les virages, en cas de vent ou de grande vitesse
  • Des secousses anormales au niveau du volant
  • Une usure trop rapide des pneus
  • Une tache d’huile au niveau des amortisseurs
  • Des secousses au niveau des roues lors de l’accélération et une mauvaise adhérence à la chaussée
  • Un bruit de claquement anormal au passage des dos d’âne et des ralentisseurs

Bien entretenir ses amortisseurs

Il est conseillé de faire contrôler les amortisseurs tous les 20 000 km et de les changer tous les 80 000 à 100 000 km. Leur état peut notamment être vérifié lors des visites d’entretien du véhicule.

A noter que depuis le 1er janvier 2008, les amortisseurs connaissant des fuites d’huile sont considérés comme usagés lors du contrôle technique. Ils doivent alors être changés et cela s’accompagne d’une contre-visite. Mieux vaut ne pas trop attendre pour les entretenir et prendre régulièrement rendez-vous dans un centre de contrôle pour vérifier leur état.

 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais