Introduction
Le circuit de refroidissement est chaque année responsable d’un nombre considérable de pannes automobiles. Pour éviter de dépenser des sommes importantes en réparation, il est donc essentiel de bien en comprendre le fonctionnement, mais également de vérifier régulièrement l’état de sa composante essentielle : le liquide de refroidissement.
Le liquide de refroidissement

À quoi sert le liquide de refroidissement ?

Le liquide de refroidissement est la base du système de refroidissement de votre véhicule. Sa fonction est simple : refroidir la température du moteur et ainsi éviter les risques de surchauffe susceptibles de causer des dommages irrémédiables.

Comme vous le savez, tout moteur génère des températures élevées, particulièrement lorsque le véhicule est à l’arrêt ou lorsqu’il monte dans les tours. Or, les différentes pièces mécaniques de l’automobile ne sont pas capables de résister à de pareilles températures sur de longues durées.

Pour garantir la fiabilité de l’ensemble, il est donc essentiel de le refroidir. La combustion du moteur créé en outre des calories qu’il n’est pas capable d’évacuer de façon indépendante. Il convient donc de les évacuer.

Si la température optimale de fonctionnement varie selon les modèles, la plage d’utilisation normale est généralement située entre 75°C et 95°C.

De quoi est composé le liquide de refroidissement ?

Le liquide de refroidissement est une substance composée d’eau, de glycol et d’additifs. Ses caractéristiques sont intéressantes, en cela qu’elles lui permettent de ne pas bouillir à 100 °C, comme le ferait l’eau. Mais, également de ne geler qu’à des températures très basses, inférieures à - 20°C. La capacité du liquide de refroidissement à résister à des températures extrêmes permet au moteur de bénéficier d’une température constante.

Le liquide circule à l’intérieur du circuit de refroidissent à travers des durites en caoutchouc ou en métal.

Le circuit du liquide de refroidissement

Le circuit de refroidissement est composé de différents éléments, parmi lesquels le liquide de refroidissement, les durites, le radiateur, le radiateur de chauffage, le calorstat, la sonde de température et les ventilateurs.

Lors du démarrage du moteur, le calorstat est fermé. Le liquide de refroidissement ne circule donc qu’en circuit réduit à travers le bloc moteur et le radiateur de chauffage. Cela permettra à votre moteur d’atteindre sa température idéale de fonctionnement et à votre habitacle d’être correctement chauffé.

Une fois la température optimale atteinte, le calorstat s’ouvre, permettant ainsi au liquide de circuler à travers tout le circuit de refroidissement. Le liquide chaud transitera alors par le radiateur, qui permettra de le refroidir par l’intermédiaire du flux d’air venant de l’extérieur. Comment contrôler le bon fonctionnement du circuit de refroidissement ? C’est très simple, jetez un œil sur l’indicateur présent sur le tableau de bord de votre véhicule. Si le système fonctionne correctement, l’aiguille devrait stagner en position médiane sur le compteur. Si l’aiguille atteint la zone rouge, le moteur est en train de surchauffer. Il est alors important de ralentir son allure, voire d’arrêter sa voiture.

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais