Introduction
Vos pneus été sont encore en bon état, pourquoi ne pas les garder même en hiver ? Avouez que c’est tentant ! Voici quelques conseils pour bien choisir vos pneus en fonction de la saison, de la conduite et des trajets.
Rouler avec les bons pneumatiques

Depuis l’invention du tout premier pneu en 1845, les manufacturiers n’ont pas cessé de faire des progrès pour améliorer la conduite et la sécurité ! A tel point qu’il est parfois difficile de savoir quel pneu monter sur son véhicule tant le choix est vaste. Au moment de changer de pneu, la première chose à vérifier, c’est le type de véhicule sur lequel ils doivent être installés. En effet, les gommes conçues pour un 4x4 ne sont pas les mêmes que celles d’un véhicule de tourisme ou d’un poids lourd.

Savoir décrypter la taille et l’indice des pneus 

Tous les pneus ne se valent pas, il est donc primordial de choisir la bonne dimension. Pour la connaître, il suffit de regarder le flanc des anciens pneus. Cette information est parfois inscrite à l’intérieur de la portière conducteur ou dans le manuel du constructeur.

Les dimensions des pneumatiques se traduisent par une série de chiffres et de lettres qu’il n’est pas facile de décrypter. S’il est inscrit 205/55 R16 91W :

  • 205 : indique la largeur en millimètres ou la partie du pneu en contact avec le sol.
  • 55 : indique la série du pneu, c’est-à-dire la relation entre la hauteur du flanc et la largeur de section du pneu. Dans notre exemple, la hauteur du flanc équivaut à 55% de la largeur du pneu. Moins le rapport est élevé, moins le flanc est haut.
  • R : représente la structure radiale, c’est-à-dire l’ensemble des éléments qui le composent et la façon dont ils sont assemblés. Cette structure peut aussi être “diagonale” (D) ou “ceinturée” (B).
  • 17 : indique le diamètre, noté en pouces
  • 91 : définit l’indice de charge. Cet indice indique la charge maximale que le pneu peut supporter lorsqu’il est gonflé à la pression maximale sécuritaire
  • W : représente l’indice de vitesse. Il détermine la vitesse maximale que peut tolérer le pneu qui s’élève ici à 270 km/h. Il existe 29 indices de vitesse, de A1 (5 km/h) à Y (300 km/h).

Des pneus adaptés à la conduite

La dimension et les indices correspondent bien au véhicule mais cela ne s’arrête pas là dans le choix du pneumatique. En fonction de la conduite, certaines gommes seront plus adaptées.

  • Pour une conduite sportive : Les pneus doivent supporter la vitesse en assurant confort et sécurité, avoir une très bonne adhérence, une tenue de route optimale sur tous types de route et une excellente stabilité, notamment dans les virages.
  • Pour une conduite citadine : la circulation en ville affecte beaucoup la consommation de carburant, en raison des accélérations et des freinages à répétition. Certaines gommes bénéficient d’une résistance plus faible au roulement pour limiter la dépense d’énergie. Par ailleurs, en ville, les raisons de ralentir sont nombreuses (piétons, feux, bouchons), les pneus doivent permettre de freiner sur des distances très courtes, que le sol soit sec ou mouillé. Ils doivent être résistants pour contrer les nombreux arrêts, les redémarrages fréquents et les à-coups qui les abîment plus vite.
  • Pour une conduite routière : Les longs trajets sur les routes nationales ou les autoroutes nécessitent des pneus particulièrement performants, capables d’assurer la sécurité sous n’importe quelle condition climatique. Ils doivent être résistants et avoir une bonne longévité car la vitesse élevée à tendance à les user plus rapidement. ll faut qu’ils offrent stabilité et confort en réduisant les bruits et les vibrations. Enfin, pour garantir une excellente tenue de route, il faudra choisir des pneus aux bonnes capacités de freinage sur de très courtes distances. 
  • Pour une conduite tout-terrain : Les 4x4 et les SUV requièrent des pneus très particuliers. En effet, ils doivent s'accommoder à tous les types de sols, être particulièrement résistants et offrir de grandes capacités de traction. Pour les véhicules de type SUV qui circulent principalement en ville, certains pneus “classiques” peuvent suffire, notamment pour les petits modèles. Il faut cependant toujours miser sur la performance et le confort. Pour les 4x4 tout-terrain, les pneus seront solides et rigides, avec des crampons conséquents. Pour une meilleure tenue de route, il est possible de monter des pneus larges, tant qu’ils ne dépassent pas de la carrosserie. Enfin, il est bon de rappeler que sur les 4x4, il est obligatoire de monter quatre pneus identiques. 

Des pneus adaptés à la saison

Rouler toute l’année en pneu été peut être tentant, mais pour garantir les meilleures conditions de conduite, mieux vaut changer de pneus en fonction des saisons. 

  • Les pneus été sont les plus vendus en France. Particulièrement robuste, leur gomme est adaptée aux fortes chaleurs. Ils deviennent vraiment performants quand la température dépasse les 7°C mais ils sont toutefois conçus pour rouler toute l’année ce qui explique leur popularité.
  • Les pneus hiver sont efficaces, comme leur nom l’indique, dans des conditions hivernales et sont conçus pour les basses températures. Malgré le froid, leur gomme reste souple. Leur structure est plus profonde, elle offre une évacuation plus rapide de la neige et de l’eau. Leurs lamelles, plus nombreuses, assurent une meilleure adhérence. 
  • Les pneus 4 saisons bénéficient à la fois des capacités des pneus été et des pneus hiver. Véritable compromis entre les deux, ils ne seront jamais aussi efficaces en conditions extrêmes, ils sont plutôt pensés pour les climats tempérés.

Choisir les bons pneus, c’est faire le pari de la sécurité sur la route. Il faut ainsi surveiller régulièrement la pression et l’état des sculptures à la surface des pneus. Elles ne doivent pas être inférieures à 1.6 mm de profondeur. Négliger l’état des pneus peut coûter entre 135 et 750 euros d’amende. En cas de doute, le plus simple reste encore de prendre rendez-vous dans un centre Euromaster pour un diagnostic rapide et sûr.

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais