Introduction
Attention sur les routes cet été. En effet, n’oubliez pas que de nombreux radars seront présents afin de vérifier votre vitesse de conduite. Connaissez-vous d’ailleurs les sanctions encourues suite à un flash radar ? Découvrez à travers cet article les risques et conséquences après avoir été flashé pour excès de vitesse.

Flash radar

Avec l’abaissement de la vitesse maximale autorisée qui sévit depuis le 1er juillet 2018, passant de 90 à 80 km/h, l’heure est plus que jamais à la vigilance. Les radars sont prêts à flasher les conducteurs imprudents ou indisciplinés qui ne respecteraient pas cette consigne. Et qui dit flashage, dit contravention, retrait de points, autres sanctions et même, dans certains cas, suspension du permis ou retrait de celui-ci. 

Quelles sanctions si le radar flashe un véhicule pour un excès de vitesse ? 

Tout dépend de l’excès en question : 

  • Si l’excès est inférieur à 20 km/h pour une vitesse autorisée supérieure à 50 km/h, le conducteur encourt une amende de 68 euros avec un point en moins sur son permis. Si cette vitesse autorisée, par contre, était limitée à 50 km/h, l’amende passe à 135 euros. 
  • Si l’excès de vitesse maintenant, se situe au-dessus des 20 km/h et est inférieur ou égal à 50 km/h, l’amende reste à 135 euros mais le conducteur perd 2 points sur son permis s’il dépasse les 20 km/h, 3 points au-dessus de 30 km/h et 4 points entre 40 et 50 km/h. Dans ce dernier cas, il risque une suspension de son permis de conduire pendant 3 ans et la confiscation de son véhicule. 
  • Au-delà des 50 km/h de dépassement de la vitesse autorisée, la sanction est rude : 1500 euros d’amende, 6 point en moins sur le permis, 3 ans de suspension de celui-ci et confiscation immédiate du véhicule en cas de récidive. 

Mais ce n’est pas tout, un conducteur peut aussi être flashé pour différentes infractions, autres que des excès de vitesse ; 

Attention au flash radar feux rouges ! 

Installés depuis quelques années dans les zones urbaines au trafic particulièrement dense, les radars feux rouges ne sont pas signalés comme les radars chargés du contrôle de la vitesse. Et pourtant, ils sont bien là et flashent : 

  • Lorsqu’un conducteur franchit la ligne du feu. 
  • Lorsque le conducteur poursuit sa route après le dépassement du feu. 

Dans les deux cas, si le conducteur est flashé, il risque une amende de 135 euros et un retrait de 4 points sur son permis de conduire. 

Que se passe-t-il concrètement après un flashage radar ? 

Dans tous ces cas, si l’infraction a été reconnue par un radar fixe pour excès de vitesse, feu rouge ou autre comportement routier non adapté, le délai de réception du procès-verbal est de 5 jours. Envoyé en courrier simple, le propriétaire du véhicule doit régler sa contravention dans les 15 jours, à compter de la date d’envoi inscrite sur le courrier. Dans ce laps de temps, il peut aussi contester l’infraction dans la case réservée à cet effet. 

Les risques encourus, en cas de non-paiement de l’amende 

Si au bout de 3 semaines, le conducteur ne s’est pas manifesté, ni par le paiement de son amende, ni par une éventuelle contestation, un deuxième courrier est envoyé. Mais, cette fois, en recommandé avec majoration de l’amende initiale. Là encore, il peut, soit payer son amende majorée, la meilleure solution, soit contester, à condition d’avoir de réels arguments à présenter. Il peut aussi ne pas répondre (fortement déconseillé), à ses risques et périls, la plupart des contraventions non réglées après relance finissant un jour ou l’autre par atterrir chez les huissiers.
 


Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais