Introduction
“Quand est-ce qu’on arrive ?”, cette phrase, vous l’entendez toutes les cinq minutes depuis que vous avez démarré la voiture ! Des vacances en famille réussies passent aussi par un trajet bien préparé ! Pour que la route jusqu’à la plage ne tourne pas au supplice, il suffit de prendre de bonnes habitudes.
En voiture avec des enfants en toute sécurité

Deux enfants sur trois sont mal attachés en voiture. Et les vôtres ? Pour partir à l’école ou en vacances, la sécurité des tous petits ne doit jamais être négligée. Même si vous êtes pressé ou mal réveillé. 

Bien installer son enfant en voiture

Lors d’un choc à 50km/h, un enfant de 20 kg mal installé se transforme en projectile d’une demie-tonne. Veiller à son maintien dans les règles est donc primordial.

Avant d’installer un enfant en voiture, il faut penser à lui retirer son manteau, car celui-ci diminue la retenue en cas de freinage.

Vient ensuite le moment de le mettre dans le siège auto. Sur ce point, la loi est très claire. De la naissance à 10 ans, les enfants doivent être placés dans un siège-auto adapté. 

  • de la naissance à 10 kg (groupe 0), l’enfant doit se trouver dos à la route, dans un siège approprié, à l’avant ou à l’arrière, pour bénéficier de la meilleure protection en cas de collision frontale. Pour les nourrissons, il est possible d’utiliser un lit nacelle posé parallèlement à la banquette arrière, à condition de le fixer par des sangles aux points d’ancrages des ceintures de sécurité.
  • de la naissance à 13 kg (groupe 0+), si l’enfant est placé dans un siège-coque dos à la route, dans une position semi-allongée alors la limite de poids passe à 13kg. Attention à bien désactiver l’airbag dès que l’enfant se trouve dos à la chaussée.
  • de 9 à 18 kg (groupe 1), l’enfant est en mesure de tenir assis et donc de résister à la pression qui le pousse en avant pendant le freinage. Il devra être installé soit dans un siège à harnais soit dans un siège à tablette de protection se fixant aux deux points d’ancrage de la ceinture de sécurité médiane.
  • de 15 à 25 kg (groupe 2) et de 22 à 36 kg (groupe 3), l’enfant prend place dans un siège ou un coussin réhausseur jusqu’à ses 10 ans. La ceinture se positionne à la base des épaules, à hauteur de la clavicule et non pas au niveau du cou, car il y aurait un risque de coupure en cas de choc. 

Il faut bien respecter les instructions d’installation du siège-auto. Il doit  être régulièrement contrôlé pour s’assurer qu’il est bien en place. S’il est abîmé ou inadapté, il doit être immédiatement remplacé.

Dernier point très important, un enfant doit toujours être attaché, même pour un très court trajet. Tant qu’il ne veut pas mettre sa ceinture, la voiture ne doit pas démarrer. Les enfants prennent modèle sur les adultes, pour montrer l’exemple la ceinture doit être bouclée pour tout le monde !

Avant de partir

Maintenant que les enfants sont assis en sécurité, quelques vérifications sont nécessaires pour voyager sereinement.

  • Le loquet de sécurité pour bloquer les portes et les fenêtres arrière est bien activé
  • La plage arrière est vide de tout bagage. Au moindre coup de frein un peu brusque, si des objets s’y trouvent, ils deviendraient des projectiles dangereux pour les enfants.
  • Un “clic” a retenti au moment d’attacher les enfants, signe que la ceinture est bien enclenchée.

Pendant le trajet

Le voyage a bel et bien commencé, mais là encore quelques consignes s’imposent pour qu’il se déroule au mieux.

  • Eviter de rouler pendant les heures les plus chaudes de la journée, en partant tôt le matin de préférence.
  • Durant le trajet, il faut donner régulièrement à boire aux enfants, avant même qu’ils réclament.
  • La climatisation est agréable en cas de forte chaleur, mais elle doit être réglée avec modération pour éviter les coups de froid. Pour limiter les écarts de température, une petite couverture sera bienvenue.
  • Sur les vitres arrière, des pare-soleils seront bien pratiques pour garder les enfants à l’ombre.
  • Toutes les deux heures, la pause s’impose, en s’arrêtant au moins une demi-heure pour recharger les batteries. C’est le moment aussi de renouveler l’air dans l’habitacle, de se délasser en famille et de laisser les enfants se défouler.
  • Avant de partir, il est judicieux de repérer sur le trajet les relais bébé présents sur les aires pour s’assurer de pouvoir le changer et le nourrir paisiblement.

Derniers conseils pour un trajet réussi avec des enfants

Pour voyager en Europe avec des enfants, il faut se munir de leurs cartes d’identité et du livret de famille. En dehors de l’Union Européenne, le passeport est obligatoire, même pour les enfants en bas âge. Avant les vacances, mieux vaut faire une demande de carte européenne d’assurance maladie. Valable un an, elle assure la prise en charge des soins médicaux en Europe.

Des médicaments contre le mal des transports, des petites collations et de l’eau, le doudou ou la tétine ainsi que quelques livres et jeux, autant d’astuces pour rendre le trajet moins long.
Enfin, il est bon de rappeler qu’un enfant ne doit jamais être laissé seul dans le véhicule, ne serait-ce qu’une minute.
 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais