Introduction
Au volant, vous vous sentez sûr de vous, même en cas de pluie. Et pourtant, il arrive souvent de voir des véhicules perdre le contrôle et glisser sur la chaussée, dans les virages notamment. Ce phénomène, c’est l'aquaplaning, un danger à ne surtout pas prendre à la légère.
qu-est-ce-que-l-aquaplaning

Le code de la route l’indique très clairement, en cas de pluie, la vitesse maximale autorisée diminue. Elle passe à 110km/h sur autoroute et à 80km/h sur les autres routes. En cas de non-respect de cette consigne, l’amende s’élève à 135 euros. Cette loi n’est pas là pour frustrer les conducteurs trop pressés, elle permet de limiter les accidents sur chaussée mouillée et de diminuer les risques d’aquaplaning.

Un danger à ne pas ignorer

L’aquaplaning ou aquaplanage survient lorsque les pneus ne peuvent plus évacuer l’eau présente sur la chaussée. Elle s’infiltre alors entre la gomme et l’asphalte provoquant une perte d’adhérence. Sous la pression de l’eau, les pneus ne tiennent plus la route et le conducteur perd le contrôle. Le véhicule ne répond plus au freinage, à l’accélération ni même au braquage des roues. C’est ainsi que des véhicules glissent sur la chaussée et dérapent sans que le conducteur ne puisse réagir.

Les raisons de l’aquaplaning

La première cause de l’aquaplaning c’est la pluie. Mais elle n’est pas la seule responsable de ces dérapages incontrôlables.

  • la vitesse multiplie considérablement les risques d’aquaplaning. Il est donc primordial de la réduire en cas de pluie

  • des pneus en mauvais état augmentent grandement l'aquaplaning. Les sculptures abîmées deviennent moins profondes et ne peuvent plus évacuer l’eau correctement.

  • des pneus mal gonflés perdent en adhérence. Si la pression n’est pas suffisante, les pneus tiennent moins bien la route et les dérapages augmentent.

Limiter les risques d’aquaplaning

Pour réduire l’aquaplaning, il faut avant tout adopter une conduite plus souple. En limitant la vitesse, il devient plus facile de maîtriser le véhicule et de contrôler le freinage.

Si le véhicule commence à déraper sur la route, il ne faut surtout pas freiner brusquement mais plutôt rétrograder et utiliser le frein moteur.

Enfin des pneus bien entretenus limitent grandement les risques et assurent une conduite plus sereine sous la pluie. En cas de doute, un rendez-vous dans un centre auto pour un contrôle s’impose rapidement.

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Votre voiture est-elle déjà allée à la fourrière ?

Oui, une fois

Oui, plusieurs fois

non, jamais