Introduction
Le contexte troublé de ces dernières années, notamment au niveau sanitaire, a participé à la transformation profonde des modes de consommation, ainsi qu’une prise de conscience écologique générale indiscutable. Bien sûr, cela concerne aussi le secteur de l’automobile.
La voiture du futur : à quoi s’attendre ?

Voiture propre et respectueuse de l’environnement : un enjeu primordial.

L’essor des technologies hybrides et électriques, plus respectueuses de l’environnement.

Le respect de l’environnement est devenu un enjeu majeur dans le monde d’aujourd’hui. Et au vu des dernières nouvelles, il le sera probablement encore davantage demain. Exit donc les voitures thermiques polluantes, qui sont depuis déjà quelques années montrées du doigt, et tendront à disparaître dans le futur (du moins dans les agglomérations).

Ce contexte a permis la démocratisation progressive des voitures électriques, qui ne rejettent aucun gaz à effet de serre, mais aussi des voitures hybrides et hybrides rechargeables, compromis entre thermique et électrique.

Aujourd’hui, la course entre les constructeurs se matérialise dans la capacité à créer de nouvelles technologies toujours plus respectueuses de l’environnement, à travers les technologies, certes, mais aussi l’allégement progressif du poids des voitures, via des matériaux plus légers.

La voiture électrique : la tendance majeure d’aujourd’hui et de demain. 

Les voitures électriques sont de plus en plus démocratisées et accessibles, notamment grâce aux aides prodiguées par l’État. Elles semblent être l’une des solutions d’avenir les plus fiables. De plus, l’autonomie des batteries s’améliore très vite, et les bornes de recharge sont de plus en plus nombreuses. Tout cela confère à ce type de véhicule encore plus d’attrait.

Ces évolutions devraient se poursuivre dans les années à venir, avec notamment la possibilité d’avoir plusieurs batteries sur une seule voiture, ou de développer des modèles qui se rechargent automatiquement en roulant. 

D’autres innovations moins connues : La voiture à hydrogène et la voiture à air comprimé.

Nous pouvons également mentionner l’arrivée encore timide sur le marché des voitures à hydrogène (fonctionnant avec une pile à combustible). Il s’agit d’une technologie encore peu connue, mais qui peut devenir une alternative très prometteuse et écologique aux voitures thermiques. Cette technologie est d’ores et déjà commercialisée, mais reste encore chère et peu accessible.

Pour aller encore plus loin, parlons rapidement de la voiture à air comprimé, encore très méconnue. Il s’agit encore d’un prototype, non commercialisé à ce jour, qui fonctionnerait grâce à un moteur thermique et un moteur hydraulique. PSA en avait présenté un prototype Hybrid Air en 2013. Cela pourrait aussi devenir une alternative intéressante, à condition d’être perfectionné.

Vers une voiture toujours plus automatisée.

Autre enjeu important : l’automatisation de nos voitures, qui a déjà bien commencé, et devrait se poursuivre d’autant plus, pour répondre au mieux aux enjeux sécuritaires et écologiques.

Répondre aux enjeux sécuritaires et écologiques.

D’un point de vue plus sécuritaire, le conducteur ou la conductrice sera toujours plus accompagné(e), grâce à des technologies d’aide à la conduite toujours plus poussées, afin d’éviter les erreurs humaines. Pour l’extérieur, des senseurs de plus en plus perfectionnés devraient également voir le jour, pour encore plus de prévention (inattention, sommeil, manque de visibilité, etc.). 

Il y aura également des dispositifs de détection rapide des pannes et des usures, dans la lignée de l’On Board Diagnostic ( l’OBD). L’enjeu sera plutôt de trier l’information présentée au conducteur, pour éviter les distractions inutiles.

D’un point de vue plus écologique, il s’agira également de réguler le mode de conduite, afin de rendre la voiture toujours plus économe en énergie, et d’améliorer son rendement.

Voiture autonome : hypothèse peu probable, ou réalité future ?

Le but de tous ces dispositifs est évidemment d’aboutir à une voiture totalement autonome. Dans le futur, nous pouvons imaginer que la personne qui conduira aura ainsi de moins en moins d’actions à réaliser, évitant au maximum la possibilité de commettre une erreur, et réduisant ainsi le risque d’accident.

Évidemment, cela représenterait également un gain de confort énorme pour les conducteurs et conductrices. On peut même penser qu’in fine, le permis ne soit plus nécessaire pour posséder et utiliser un véhicule.

Mais au-delà de ces hypothèses, quid de la voiture autonome aujourd’hui ? Tesla est la seule marque qui propose des modèles offrant la possibilité d’une conduite semi-autonome, avec sa technologie Autopilot.

Cependant, le conducteur/la conductrice doit encore être très vigilant(e), garder la main sur son véhicule de manière permanente (comme un véhicule classique, finalement, avec une aide à la conduite très poussée). Et d’autre part, cette technologie reste pour l’instant assez marginale, car généralement très chère. 

Aussi, cette technologie risquera de prendre un certain temps pour être pleinement intégrée par la société. Tout d'abord, il faudra attendre qu’elle soit plus accessible financièrement, mais surtout, qu’elle soit totalement fiable, avec des processus décisionnels adaptés aux environnements complexes (en sachant que cela pose aussi des questions juridiques, puisqu’il faudra réfléchir à la question de la responsabilité en cas d’accident avec des voitures sans conducteur).

Vers une voiture toujours plus intelligente et confortable

Une voiture intelligente et connectée

Bien sûr, dans un monde toujours plus connecté et informatisé, il serait logique que la voiture suive le même chemin. Ainsi, il semblerait que nous nous dirigions vers une voiture de plus en plus intelligente et connectée. 

Le véhicule du futur intégrerait ainsi un véritable assistant virtuel, qui nous permettrait d’optimiser de mieux en mieux notre trajet. En outre, les dispositifs de conduite collaborative (pour partager les informations de sécurité entre véhicules) seraient eux aussi de plus en plus courants et perfectionnés.

L’optimisation du confort à bord

Le confort sera probablement optimisé à bord, avec la démocratisation des fauteuils ergonomiques à mémoire de forme, ainsi que des tableaux de bord à affichage direct sur le pare-brise, pour ne pas avoir à quitter des yeux la route. Nous pouvons également imaginer une plus grande modularité des espaces dans l’habitacle, et des innovations concernant le divertissement et le bien-être à bord (possibilité de regarder des films pour les personnes à l’arrière, odeurs diffusées, etc.)

Automobile du futur : que retenir ?  

Il existe une multitude d’hypothèses existantes, et le futur de l’automobile sera sans aucun doute passionnant, et plein d’innovations, notamment concernant le respect de l’environnement et la sécurité. Chacun peut alors se questionner : qu’aimerions-nous voir sur notre future voiture ?

 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Vérifiez-vous le niveau d'huile moteur régulièrement ?

Oui, pour les longs trajets

Oui, tous les mois

Non, je n'y pense jamais