Introduction
Des nuits plus longues, des matinées glaciales et des routes verglacées peuvent être un véritable défi même pour les automobilistes chevronnés. Mais un peu de préparation supplémentaire peut faire la différence. Voici quelques conseils pour conduire en hiver en toute sécurité.
Conseils pour adapter sa conduite en hiver

Anticipez votre trajet

Avant de prendre la route, qu’il s’agisse d’un court ou d’un long trajet, il est toujours bon de consulter les prévisions météorologiques, l’actualité routière et les itinéraires les plus sûrs. Prévoyez également un temps de trajet supplémentaire pour éviter de vous précipiter.

Prévoyez un équipement adapté

Durant la saison hivernale, il est sage de garder quelques éléments de base dans votre voiture en cas de panne ou d’immobilisation :

  • Pelle
  • Lampe-torche
  • Raclette et dégivreur
  • Vêtements chauds et couvertures pour tous les passagers
  • Trousse de premiers secours
  • Câbles de démarrage
  • Collations et boisson chaude dans une bouteille isotherme
  • Chargeur de téléphone portable
  • Panneau d’avertissement réfléchissant
  • Gilets de sécurité
  • Système de chaînes pour pneus

Vérifiez vos pneus

En période hivernale, il est recommandé de chausser des pneus hiver. Ces derniers sont particulièrement adaptés aux conditions froides de cette saison et à la conduite sur la neige et le verglas. Si vous êtes équipés en pneus été, vous risquez de compromettre les performances du véhicule et la sécurité des passagers.

Vérifiez que la bande de roulement n’est pas trop usée (moins de 3 mm). Dans le cas contraire, vous risquez de perdre de l’adhérence par temps froid et humide. Contrôlez également leur pression.

Roulez moins vite

La chaussée est nettement plus glissante en hiver. Vous mettrez donc plus de temps à vous arrêter. Sans compter que la distance de freinage augmente avec la vitesse, même pour les véhicules équipés d’une aide au freinage d’urgence. Il est donc préférable d’adapter votre vitesse et de rouler moins vite en hiver.

Attention également aux feuilles sur la chaussée, qui ont presque le même effet qu’une plaque de verglas. Évitez les accélérations et les freinages trop brusques en adoptant une conduite plus souple et en conservant une vitesse constante.

Gardez vos distances

Les distances d’arrêt peuvent être 10 fois plus longues sur la glace ou la neige. Pour éviter les collisions par l’arrière ou les accidents plus graves, il est essentiel d’augmenter l’espace entre votre véhicule et celui qui se trouve devant.

Bien voir, bien vu

La visibilité par mauvais temps, en particulier l’hiver avec son lot de brouillard, de chutes de neige et de pluie, est considérablement réduite et nécessite quelques précautions pour à la fois bien voir la route et être vu des autres.
Vérifiez vos éclairages et effectuez un dégivrage complet avant de prendre la route. Contrôlez le bon fonctionnement de vos essuie-glaces et leur niveau d’usure, ainsi que le niveau de liquide de lave-glaces antigel.

N’hésitez pas à actionner vos feux de brouillard avant et arrière lorsque le besoin s’en fait sentir, même pendant la journée.


 

Articles en rapport

Articles populaires

Baromètre

Fumez-vous au volant ?

Oui, on a deux mains, on peut faire plusieurs choses a la fois

Juste quand je suis énervé et dans les bouchons

Non trop dangereux