Introduction
Le bureau de style de la petite marque premium française ne manque pas d’imagination. En témoigne ce très curieux concept X E-Tense.
Concept car : DS X E-Tense

Gros parti-pris stylistique

Généralement, un concept-car ou show-car annonce la venue d’un futur modèle au sein de la gamme d’un constructeur. Chez DS, le parti-pris stylistique de ce X E-Tense laisse penser que quelques substances illicites ont traîné dans les tiroirs du bureau de design. Prochaine star du stand DS du Mondial de Paris (du 4 au 14 octobre 2018), cette étude de style ne manque pas d’originalité. Tout commence par des valeurs asymétriques, avec un double cockpit. 

Le premier, à ciel ouvert, est destiné au chauffeur (casqué) qui, à l’image des voitures du début du 20ème siècle, emmène ses passagers sans avoir droit à la moindre protection contre le vent, le froid ou la pluie. Mettant en avant les sensations de conduite, le pilote de ce drôle d’engin prend place dans un siège baquet très allongé, et situé au ras du sol afin d’abaisser le centre de gravité. Face à lui, un volant… et c’est tout. Ou presque. Privé de commandes, l’habitacle de cet X E-Tense se dote d’un assistant personnel, qui contrôle toutes les fonctions de conduite, ainsi que la sono Focal dissimulée dans une enceinte en bois.

Deux passagers à l’abri dans le concept-car

Opposé au poste de pilotage et à ses “courants d’air”, ce concept-car propose deux places couvertes, l’une derrière l’autre, dont le confort est mis en avant. La bulle vitrée, qui se relève via une porte papillon, donne en effet accès à un cocon douillet pour deux passagers, lesquels prennent place sur des sièges massants et ventilés. À bord, un soin tout particulier a été apporté au choix des matériaux.

On y trouve ainsi une marqueterie à base de plumes, signée de la Maison Lemarié, DS mettant un point d’honneur à travailler en collaboration avec de grands artisans français. Installés dans cette bulle, les passagers pourront, au choix, se faire réchauffer par le pilote ou profiter de l’expérience de la conduite autonome, DS proposant déjà un système assez performant (semi-autonome) sur son récent DS 7 Crossback. C’est d’ailleurs avec ce dernier que la marque premium, propriété de PSA, entame son réel lancement, après presque dix années d’errance. 

Quelques éléments de style seront présents sur le prochain modèle DS

Aucune chance, cependant, de voir circuler un modèle aussi original dans les prochaines années. En revanche, certains éléments de style, à l’image des poignées affleurantes, seront présents sur le prochain modèle DS qui verra le jour, le SUV DS 3 Crossback, dont la révélation devrait avoir lieu au Mondial de Paris. Moins concret et dans un futur plus lointain, ce DS X E-Tense annonce, par ses multiples silhouettes, qu’un cabriolet, une sportive et une grande berline figureront au catalogue DS dans les années à venir.

Et lorsqu’on parle de futur, impossible de penser automobile sans traction électrique. Comme la très grande majorité des show-cars les plus récents, ce X E-Tense s’équipe d’un moteur électrique, qui promet des performances de tout premier ordre, avec un 0 à 100 km/h annoncé en 3”7 et une vitesse maximale de 225 km/h. Normal, puisqu’il s’agit tout simplement de la machine électrique qui équipe les Formule E, championnat de voitures de course électriques, auquel DS participe depuis quatre ans. Avec 200 kW sous le capot (soit environ 272 ch), il apparaît normal que les performances étonnent. Au-delà de ça, ce concept annonce aussi l’arrivée très probable d’un modèle électrique dans la gamme DS. Il faut bien vivre avec son temps. 
 

Baromètre

Avez-vous déjà changé vous même l'ampoule de votre voiture ?

Oui, je l'ai déjà fait

J'ai déjà tenté, mais je préfère que mon garagiste le fasse

Jamais, je laisse mon garagiste le faire